La trésorerie n’en serait que meilleure !

Le respect des délais de paiement pourrait faire revenir 16 milliards d’euros dans les caisses des petites entreprises.

 

Selon une enquête récente de l’observatoire des délais de paiement, plus d’une grande entreprise sur deux règle ses fournisseurs avec retard, contre une PME sur trois.

Une situation qui plombe la trésorerie des PME. Le manque à gagner s’élèverait à 16 milliards d’euros.

Pour éviter de subir leur trésorerie, nos clients disposent de 2 outils efficaces :

 

  • Les TPE qui utilisent Gestion-360, disposent de toutes les informations pour piloter leur entreprise, et notamment pour anticiper et suivre les paiements de leurs clients :
  • des échéanciers détaillés interactifs
  • un outil de relance des clients automatisé avec calcul des intérêts et pénalités de retard
  • une situation de trésorerie en temps réel
  • un comparatif entre les prévisions et les flux réels

TOUT EST INTEGRE ET MIS A JOUR EN TEMPS REEL

en savoir plus sur Gestion-360


  • Les TPE et PME qui utilisent TRESORERIE PLUS, suivent au quotidien en détail la trésorerie de l’ensemble des comptes de leur entreprise
  • un prévisionnel annuel, mensuel et journalier des flux de leurs différents comptes bancaires
  • une prise en compte (manuelle ou par intégration) de leurs échéanciers clients et fournisseurs
  • une analyse de la tendance des soldes bancaires et des outils de simulation puissants

PRECISION + ANTICIPATION = BONNES DECISIONS

en savoir plus sur TRESORERIE PLUS


Les consultants en gestion, qui les accompagnent, les aident à mettre en place les solutions de financement adaptées à leur situation, et ce sans attendre qu’il soit trop tard.

Un peu de promo, c'est l'été !

 

Une fois n’est pas coutûme, je relaie un article paru dans le journal « Entreprendre », qui parle de la boîte de ma blonde.

Des sous, des sous, des sous…

Dans la série des bonnes nouvelle, au 01/01/2013, les dirigeants d’entreprises cotisant au RSI, voient leurs cotisation……s’envoler !

L’abattement de 10% pour frais professionnels, dont ils bénéficiaient jusqu’à présent sur leurs, n’existe plus.

Par conséquent, les cotisations augmentent de 11% !!!

Accessoirement, certains taux de cotisations évoluent également :

– cotisation retraite de base : +0.20%

– cotisation retraite complémentaire : alignement pour tous sur le taux de 8%

– cotisation invalidité-décès : -0.20%

– contribution formation (CFP) : passe de 52€ à 91€ (on pourra peut être espérer une prise en charge des frais de formation tout au long de l’année….)

 

Nouvelle année, nouvelles obligations

Retards de paiement entre professionnels : A compter du 1er janvier 2013, tout retard de paiement fera l’objet d’une pénalité forfaitaire minimale de 40€.

Cette pénalité doit faire l’objet d’une mention (obligatoire) sur toutes vos factures. Il est important de les faire apparaître également dans vos conditions générales de ventes.

Proposition de mention : « Tout retard de paiement entraîne l’exigibilité d’une indemnité forfaitaire pour frais de recouvrement de 40 euros »

Quel cadeau de Noël faites-vous à votre entreprise ?

 

 

Décembre 2012

La lettre au dirigeant responsable

C’est Noël,

Quel cadeau faites-vous à votre entreprise ?


   

Et si vous lui faisiez le plus beau des cadeaux possible cette année ?

Offrez-lui la possibilité de faire baisser ses coûts pour :

  • rétablir ses marges
  • la positionner au mieux sur ses marchés

Offrez-lui la capacité à :

  • anticiper la rentabilité de toutes vos décisions
  • à mesurer la capacité à optimiser tous les devi
 

Le monde économique évolue, les certitudes d’hier sont balayées par l’émergence de nouveaux acteurs, les technologies progressent et obligent à réinvestir en permanence.

Tout évolue, sauf la gestion d’entreprise, matière dans laquelle on reste figé depuis des décennies  entre certitudes et doigt mouillé :

  • nos logiciels de gestion calculent des prix à partir de coûts standards
  • nous décrétons que les coûts fixes doivent être répartis d’une manière arbitraire
  • nous estimons devoir réaliser une marge minimale calculée sur le prix de revient 


Bref, nous contraignons notre système d’analyse par des méthodes qui ont pu suffire jusqu’ici, mais qui aujourd’hui sont dépassées et remises en cause tous les jours par les contraintes du monde qui nous entoure.

Alors, que faites-vous lorsque vous considérez ne pas pouvoir accepter tel marché, parque que les autres cassent les prix ou parce que les fournisseurs demandent toujours de les réduire ?

  • vous faites le dos rond, en attendant des jours meilleurs
  • vous croyez avoir les reins suffisamment solides, le temps que les autres disparaissent avant vous
  • vous allez réduire la structure, réduire le personnel et garder les bons clients


Dans tous ces cas, vous mettez en péril l’existence même de votre entreprise !



>> Que faire pour réussir en 2013 ?


Nos clients ont compris que la réponse à la contrainte est l’adaptation permanente.

Ils on adopté une attitude leur permettant d’adapter leur comportement et trouver les solutions pour se positionner sur leurs marchés.

Et ils réussissent à rendre leurs entreprises plus rentables !

Ils ont adopté une méthode de gestion révolutionnaire, créée en France. 

Il s’agit de METR (Mesure En Temps Réel). 

Grâce à cette méthode, ils sont capables : 

  • de connaître en permanence les coûts complets de leurs produits ou services
  • de mesurer la capacité à les faire baisser dans un volume d’affaires fluctuant
  • de simuler et déterminer les prix de vente utiles pour leur entreprise
  • de connaître à tout moment le résultat net de leur activité
 
   
>>

Grâce à METR, ils s’affranchissent des rigidités imposées par les logiques comptables, qui contraignent l’analyse économique.

   
>>
Grâce à METR, ils peuvent prendre des affaires à des prix qu’ils n’imaginaient pas pouvoir atteindre, tout en garantissant la rentabilité qu’ils attendent.
   
>> Grâce à METR, il envisagent le futur de leur entreprise avec sérénité.
 


Pour en savoir plus sur METR : cliquez ici               Pour en savoir plus sur nous : cliquez ici

Avec Vision Entreprise,

Pilotez votre entreprise au doigt et à l’oeil en temps réel !

 
Nous sommes près de chez vous en Alsace, Lorraine et Franche Comté.
Vision Entreprise
Tél : 03 89 20 82 44
contact@vision-entreprise.com             www.vision-entreprise.com

 

Nouvelle couche…
Nouvelle couche…

Baisse des commissions interbancaires

Les commissions interbancaires vont baisser

Première étape : A compter du 01/09/2012

 – Les commissions rémunérant les virements , les TIP, les prélèvements et les télérèglements seront réduites de 50%.

 – Les commissions perçues sur les rejets de paiements seront également réduites de 50%

 

Seconde étape : A compter du 01/09/2013

 – Les commissions rémunérant les virements , les TIP, les prélèvements et les télérèglements seront réduites en totalité

 – Les commissions perçues sur les rejets de paiements feront l’objet d’une évaluation avant unbe éventuelle nouvelle baisse

 

Alors, vérifiez vos tarifs bancaires, car les banques ne vont pas toutes appliquer ces baisses automatiquement !



Un avantage pour les TPE……enfin

Les heures supplémentaires exonorées de charges et d’impôt sont abrogées……sauf pour les TPE (de moins de 20 salariés).

Le gouvernement permet aux TPE de continuer à défiscaliser et éxonérer de charges salariales les heures supplémentaires des salariés des entreprises de moins de 20 salariés.

C’est une très bonne nouvelle pour nos petites entreprises, qui ont pris l’habitude de faire varier leur masse salariale en usant des heures supplémentaires. 

Pour les autres, l’exonération des cotisation salariales disparaît au 01/10/12 et l’exonération fiscale d’impôt sur le revenu disparaît au 01/01/13.

Il faut juste espérer que nos dirigeants de TPE arrivent à remplir leurs carnets de commandes au maximum, ce qui est une autre affaire pour certains, mais également une aubaine pour d’autres.

Se regrouper pour économiser

 

Se regrouper pour économiser, c’est tentant, c’est intéressant. Encore faut-il trouver d’autres professionnels qui désirent aller dans le même sens.

GESTION-PRO propose à ses clients, grâce au réseau VISION ENTREPRISE, une mutualisation des achats de frais généraux. Il s’agit de tout ce qui s’achète ou se dépense dans l’entreprise, hormis les achats de production :

– fournitures de bureau, petit matériel, petit outillage, informatique, imprimés

– frais de déplacement, voyages

– Courrier, affranchissement, téléphonie

et plein d’autres bonnes idées à venir.

L’économie générale est de 30% et peut aller jusqu’à 70%, sans frais pour nos clients.

Sympa, non ?

Mettre en place un tableau de bord de pilotage

J’anime pour la CCI de Région Alsace un petit déjeuner sur la thématique :

Mettre en place un tableau de bord de pilotage en TPE / PME : Pourquoi ? Comment ?

Jeudi 5 avril 2012 de 8h30 à 10h

CCI de Colmar et du Centre-Alsace

1 place de la Gare – 68000 Colmar

 

Si vous êtes intéressés, vous pouvez vous inscrire avant le 26 mars en remplissant le formulaire : ici


N’hésitez pas à transmettre cette invitation autour de vous.

 

Alain NAPP


Frais liés aux chèques impayés

Chèques impayés : suppression des pénalités libératoires

 

Jusqu’à il y a peu, les débiteurs de chèques sans provision, qu’il s’agisse d’entreprises ou de consommateurs particuliers, étaient tenus de payer une pénalité au Trésor public pour obtenir leur radiation du Fichier central des chèques. Depuis juillet 2010, cette pénalité libératoire a été supprimée par la loi portant réforme du crédit à la consommation (loi n° 2010-737 du 1er juillet 2010, art. 36). Pour autant, le débiteur reste tenu de régler le chèque impayé pour recouvrer la possibilité d’émettre des chèques.

Ainsi, lorsque le débiteur procède à la régularisation de tous les incidents de paiement par chèque survenus sur son compte, la banque lui remet ou lui adresse un document attestant de cette régularisation.

Le titulaire du compte est également informé de la situation dans laquelle il se trouve au regard des dispositions applicables en matière de prévention et de répression des infractions en matière de chèques.